Kisantu : la marche des associations et mouvements de jeunes de Madimba pour dire “non à l’insécurité” reportée

Face à l’insécurité grandissante dans la cité de Kisantu, les associations et mouvements regroupés au sein du Conseil Territorial de la Jeunesse de Madimba, ont prévu descendre dans la rue ce samedi 27 Mai pour dire non à cette situation devenue monnaie courante.

Au cours de la dernière réunion tenue ce vendredi 26 Mai entre les organisateurs de la dite marche et les autorités de la place, la marche est reportée à une date ultérieure.

Dans une correspondance, l’Administrateur du Territoire de Madimba Nestor Nsonsa, a donné les vraies raisons de ce report.

« Je vous demande de changer la date de votre marche, car celle du 27/05/2023 est retenue pour les festivités du centenaire du Petit Séminaire de Lemfu , auxquelles plusieurs hautes autorités du pays y prendront part, ainsi que vous-mêmes », lit-on.

Bien avant cela, le Conseil de la Jeunesse avait saisi l’autorité territoriale de l’organisation de cette marche pacifique pour réclamer le retour de la paix dans cette partie du Kongo Central qui, jadis fut un endroit de paix.

« Nous allons devoir marcher pour protester contre l’insécurité grandissante qui a élu domicile l’ensemble de notre territoire et plus particulièrement dans la ville d’Inkisi où plusieurs de nos jeunes sont victimes de la barbarie par des hommes inconnus dont certains sont accompagnés des armes à feu », avaient-ils écrit.

Hormis le phénomène vol à mains armées, la population de Kisantu avait prévu protester contre la recrudescence des groupes de jeunes délinquants appelés “bases”. Ces derniers sèment la terreur et augmente le banditisme urbain.

Notons que l’insécurité n’est pas seulement la seule réclamation de leur agenda. Les jeunes de Kisantu ont voulu également marcher « pour demander à l’autorité de poursuivre sans équivoque les projets de développement pour l’intérêt de la communication madimbadienne ».

Lionel Nsiesi

Articles similaires