Mbanza-Ngungu : évasion des détenus à l’amigo du Camp GD

Une alerte de prétendue évasion d’au moins 27 détenus du cachot de Camp GD de Mbanza-Ngungu est signalée depuis le mercredi 04 janvier dans la soirée.

D’après les témoins habitants près de l’amigo du Camp GD, des cris du genre “arrêter-les” ont été entendus aux environs de 18H45.

Les habitants témoignent un entendement serait passé entre détenus relativisant qu’ils auraient eu besoin de s’approvisionner en eau.

À l’arrivée du bidon d’eau, les détenus ont forcé la porte du cachot pour enfin sortir en masse. Sur les 27 détenus seulement 5 sont restés dans le cachot.

L’irréparable étant arrivé, les deux éléments de la Police commis à la garde n’ont fait que constater le phénomène avant de prendre la poudre d’escampette laissant ainsi leurs armes sur le champ.

Jusque-là, la question des chiffres divergent. Certains témoins parlent d’au moins 23 détenus qui seraient en fuite. De son côté le commandant de la police de Mbanza-Ngungu Bakaromeroi parle de 19 sur 23 détenus qui se seraient évadés.

Pour l’heure, difficile d’affirmer ou d’infirmer tout ce qui a prévalu exactement dans la soirée du mercredi 04 janvier. Il faut dire que ce cachot qui a une faible capacité d’accueil est à ce jour surpeuplé.

Rédaction

Articles similaires