Kongo Central : la nouvelle société civile congolaise s’inquiète du retard dans l’exécution des infrastructures du PDL-145T à Songololo

L’exécution du programme de développement local de 145 territoires ( PDL-145T) a connu un retard dans le territoire de songololo au Kongo central. Affirmation faite par Sylvain Matutanga, coordonnateur de la nouvelle société civile du congolaise – Songololo qui s’inquiète de ce retard qui s’observe surtout dans le volet infrastructure.

« Dans la plupart des territoires les infrastructures du PDL-145T sont déjà opérationnelles. Pour le cas de notre territoire, sur les 13 sites, aucun n’est prêt ni ne le sera cette année. C’est pourquoi la coordination territoriale de la nouvelle société civile congolaise, NSCC en sigle, lance une sonnette d’alarme à l’attention des songololoises et songololois pour qu’ils se réveillent de leur sommeil afin de réclamer ce qui est de leur droit », a dit sylvain Matutanga.

A quelques jours de la saison de pluie, la NSCC appelle les autorités à fixer leur regard sur Songololo pour un suivi approfondi de l’exécution desdits travaux. Car estime-t-il, le gouvernement central avait déjà fait un décaissement considérable de fonds alloués aux travaux dont il dispose, à son niveau, des soubassements.

« La NSCC par ses propres moyens en partenariat avec l’Administrateur du territoire et son bureau, avait déployé des techniciens dans 10 sites pour palper du doigt l’existence de ces différents sites. Maintenant voyant les pluies qui pointent à l’horizon, nous demandons l’appui des songololois dans les démarches de la NSCC pour élargir son audience enfin que ce manque de suivi des travaux soit éradiqué, sinon nous n’aurons que des monuments en lieu et place des bâtiments », poursuit-il.

Sylvain Matutanga insiste que l’état des travaux du PDL-145T est mitigé. « Dans le territoire de songololo, il y a eu total 13 sites, dont : un bâtiment administratif, quatre écoles et huit centres de santé. Mais l’évolution des travaux en termes de pourcentage dans les 13 sites est de 35% ».

Il faut dire qu’au mois de juillet dernier lors de sa visite d’inspection du suivi des travaux du PDL-145T dans la province du Kongo Central, la Ministre du Plan Judith Suminwa Tuluka avait rassuré sur la mise en place des mesures idoines pour accélérer les travaux dans les territoires qui ont acquis de retard dont le Songololo.

Reagan Nsiese

Articles similaires