Radio

Au Kongo Central, une pétition initiée par la ligue de défenseurs des droits de l’homme contre la guerre à l’Est de la RDC

Des congolais montent au créneau pour dénoncer la guerre atroce qui sévit à l’Est de la République Démocratique du Congo depuis plus de trois décennies. Choquée et révoltée contre cette guerre meurtrière, la Ligue des défenseurs des droits de l’homme (LDDH/ONGDH) vient d’initier, depuis la province du Kongo Central, une pétition pour exiger la paix durable dans cette partie du pays.

« Plus Jamais Ça au Congo ; 12.000.000 des morts, c’est trop », c’est par ce cri d’alarme qui représente le nom de la pétition que Maître Bobo Kilamba Sacré, Président national de la LDDH/ONGDH, a débuté sa conférence de presse avec les journalistes de la ville portuaire de Matadi, ce lundi 1er juillet, pour annoncer la pétition contre la guerre à l’Est de la RDC. Une annonce qui intervient au lendemain de la célébration du 64e anniversaire de l’accession du pays à la souveraineté nationale et internationale.

Sous un ton ferme, Me Bobo Kilamba a fait savoir à tous les congolais en général et à la population du Kongo Central en particulier, l’importance de la pétition qui sera officiellement lancée le 06 juillet prochain à Kasangulu ponctuée d’une marche de protestation. Elle va dans le sens de dire ‘‘non à l’invasion, à l’agression, de pillage des minerais et des matières animales, végétales et d’occupation-annexion activée par le Rwanda du Président Paul Kagame’’.

« Du 05 septembre 1996 à nos jours, soit plus de 28 ans jour pour jour, qu’il y a la guerre interminable à l’Est de la RDC. Nous venons solliciter votre approbation à la récolte de plus de 50.000.000 de signatures des Congolais pour permettre au Chef de l’Etat de continuer à préserver la paix à l’Est avant le 24 septembre 2024, date de la tenue de l’Assemblée générale des Nations-Unies », a fait savoir Me Bobo Kilamba.

Il explique qu’une masse de l’économie nationale est concentrée à l’effort des guerres raison pour laquelle au sein de la ligue des défenseurs des droits de l’homme dont il a le privilège de présider lutte pour la restauration de la paix en RDC. Cette lutte, par ricochet, aura un impact positif sur le vécu quotidien de la population.

« Derrière nous, il y a des activistes des droits de l’homme et les personnes de bonne volonté qui nous soutiennent dans cette lutte salutaire qui aboutira à une paix durable mais aussi à une cohésion nationale. C’est tout ce que nous rêvons », explique-t-il.

Clôturant ses propos, Me Bobo Kilamba a sollicité l’appui du gouverneur de province et des autorités politico- administratives de la province ainsi que la population d’adhérer volontairement à cette pétition qui sera mise en leur procession.

Fabrice Manzambi

Articles similaires

Politique de confidentialitéPolitique relative aux Cookies