Radio

Kongo Central : les autorités politico administratives formées sur le processus de la foresterie communautaire

Le centre pour la promotion et l’éducation communautaire (CEPECO) a organisé, le mardi 03 octobre dernier, dans la salle des réunions du ministère provincial de l’agriculture à Matadi, un atelier de formation sur le processus de la foresterie communautaire.

Le processus de la foresterie communautaire est une des meilleures stratégies de la conservation des forêts, affirme le Coordinateur de l’ONG CEPECO.

Pour Jacques Bakulu, « le Processus de la foresterie communautaire favorise une gestion de conservation durable et responsable des forêts par les communautés et pour les communautés. Les autorités jouent un grand rôle dans ce processus, d’où l’importance de leur participation à ces assises. Nous avons évoqué des modules tels que, l’historique, les objectifs et la finalité de la foresterie communautaire, le cadre juridique et la procédure de demande et d’acquisition d’une concession forestière dans les communautés locale ».

De cet atelier sont ressortie plusieurs recommandations parmi lesquelles la société civile s’organise pour trouver l’Assemblée provinciale afin de vulgariser l’implantation du conseil consultatif des forêts, étendre le processus de foresterie communautaire dans tous les dix territoires de la province, protéger la réserve de Luki et les mangroves en sécurisant les espaces des communautés riveraines des ères protégées.

Cependant, cette session s’est encore poursuivie dans la ville de Boma, vendredi 06 octobre 2023 à l’attention des administrateurs de territoire, des chefs de secteur et des techniciens de l’environnement où des recommandations ont été également formulées. Il faut dire que le code forestier autorise aux communautés locales de demander un titre de concession forestière pour la sécurisation foncière et forestière de leurs terres. La province du Kongo Central n’en dispose que 3 sur les 169 que compte la RDC.

A noter que l’atelier a connu la participation d’un parterre d’autorités de la province le Gouverneur et son Adjoint, le Secrétaire du gouvernement et son Adjoint, les ministres provinciaux de l’environnement, de l’agriculture, des affaires foncières, le coordinateur provincial de l’environnement et son bureau y compris le point focal. Aussi, quelques membres de la société civile du CRONGD, FOPACO et DYNAFAC.

Josué Taty

Articles similaires

Politique de confidentialité Politique relative aux Cookies