Radio

Eric Lubamba : « Il nous faut une gestion efficace des fonds pour que les populations locales bénéficient des ressources pétrolières »

La visite au Kongo Central du ministre des hydrocarbures Aimé Molendo Sakombi, a relevé les questions sur la gestion des fonds générées par les ressources naturelles dont regorge la province. Le gouverneur Grace Nkuanga Bilolo, a soulevé la nécessité pour les populations locales de bénéficier de leurs ressources pétrolières.

En effet, l’initiative du gouverneur de province a été encouragée par Eric Lubamba Ngimbi, Directeur de la cellule des marchés publics au Kongo Central, qui estime qu’effectivement la gestion efficiente de la rétrocession pétrolière aura un impact très positif sur les communautés locales.

« En République démocratique du Congo (RDC) comme nous le savons, la rétrocession pétrolière est le mécanisme par lequel une partie des recettes pétrolières générées par l’État est redistribuée aux entités décentralisées, notamment les provinces et les territoires. L’objectif est de promouvoir le développement local et régional, réduire les disparités régionales et renforcer la gouvernance locale », dit-il.

Selon les prescrits de la loi, en RDC un taux de 15% des recettes pétrolières doivent être rétrocédées aux provinces et territoires et 5% à affecter au Fonds national de péréquation. La répartition de cette rétrocession se fait donc de la manière suivante : 70% pour les provinces et 30% pour les territoires.

L’utilisation de la rétrocession pétrolière, poursuit Eric Lubamba, permettra à la province du Kongo Central de financer des investissements publics dans les secteurs prioritaires tels que l’éducation, la santé, les infrastructures et l’agriculture ; de renforcer les capacités des entités décentralisées ainsi qu’à l’appui aux programmes de développement local.

Il remarque à cet effet la faible capacité des entités décentralisées à gérer les fonds, le manque de transparence et de redevabilité dans la gestion des fonds et la corruption. A cela, il faut donc des réformes notamment sur le renforcement du cadre juridique et réglementaire de la rétrocession pétrolière, de l’amélioration de la transparence et de la redevabilité dans la gestion des fonds et à l’appui au renforcement des capacités des entités décentralisées.

La rétrocession pétrolière est un instrument important pour promouvoir le développement local et régional en RDC. Cependant, il est important de relever les défis liés à la gestion des fonds afin de garantir une utilisation efficace et efficiente des ressources pétrolières au profit des populations locales.

Reagan Nsiese

Articles similaires

Politique de confidentialité Politique relative aux Cookies