RDC : Satisfecit de Floribert Anzuluni après sa tournée d’échange citoyen au Kongo Central

Le candidat Président de la République Floribert Anzuluni Isiloketshi a bouclé sa tournée d’échange citoyen au Kongo Central ce mardi 07 novembre à Mbanza-Ngungu dans le territoire portant le même nom. Comme partout où il est passé, le Président du Parti « Alternance Citoyenne » a dénoncé le système de gestion et de gouvernance qu’il qualifie de « prédateur » qui caractérise le régime actuel.

Le surnommé « Kolo débat » (Homme de débat, ndlr) par sa famille politique issue de la société civile, Floribert Anzuluni a évoqué plusieurs points qui rongent le pays malgré son fort potentiel. Parmi ces points il a notamment cité le manque de leadership, l’insécurité, la détérioration du tissu économique du pays, la vie sociale et le chômage. Pour lui, la solution pour voir le Congo aller de l’avant est de mettre fin au système prédateur des dirigeants qui ne regardent que leurs intérêts et non ceux de la population congolaise.

« J’ai personnellement milité pour l’alternance à la tête du pays, mais aujourd’hui, nous ne nous estimons pas satisfaits des résultats précaires de ce qu’il nous faut. C’est dans ce cadre soucieux de notre peuple, nous, au sein de la société civile, avons décidé de migrer vers la politique en créant le parti politique Alternative Citoyenne pour mettre fin aux maux qui rongent notre pays et pour cette fin nous allons compter sur vous qui êtes des citoyens avec conscience », a-t-il déclaré.

La population de Mbanza-Ngungu n’est pas restée sans mot lors de cette rencontre d’éveil citoyen. Des questions sur l’emploi, le calvaire des routes principalement celles de desserte agricole et ce que compte faire le candidat Floribert Anzuluni une fois élu pour mettre fin à tous ces maux dénoncés.
En réponse, le candidat Président de la République Floribert Anzuluni a invité la population à faire preuve de vote utile.

Bien avant son déplacement vers Mbanza-Ngungu, Floribert Anzuluni a tenu un point de presse à Matadi où il a clairement présenté son projet de société axé sur 10 piliers avec 3 segments prioritaires (la sécurité, la bonne gouvernance et la situation socioéconomique) et 30 mesures phares.

Floribert Anzuluni a laissé entendre que le parti Alternative Citoyenne, a présenté 324 candidatures à la députation nationale dont 302 retenues dans 22 provinces pour 97 circonscriptions, 392 à la députation provinciale dont 382 dans 15 provinces . Pour les conseillers municipaux, le parti a enregistré 240 candidatures dans 6 provinces.

« Nous avons présenté près de 1.000 candidatures dans 22 provinces et 107 circonscriptions. Cela nous a démontré que nous avions alors la capacité d’avoir un encrage minimum au niveau national pour pouvoir lancer un tel mouvement politique alternative », a-t-il ajouté.

Par la même occasion, il a présenté les candidats alignés par le parti « Alternative Citoyenne » dans les circonscriptions électorales où il est passé notamment à Matadi, Boma et Mbanza-Ngungu pour les législatives nationales et provinciales.

Frédéric Nkedi

Articles similaires