Radio

Seke-Banza : une femme morte dans un accident de circulation à Kinzau-Mvuete

Au Kongo Central, des cas d’accidents mortels sont enregistrés presque tous les jours sur la route nationale numéro 1 dans son tronçon compris entre Kasangulu et Muanda.

Ce jeudi 6 juin dans l’avant-midi, une femme est passée de vie à trépas dans un accident qui s’est produit dans la cité de Kinzau-Mvuete non loin du bureau de la police de circulation routière (PCR) de Seke-Banza.

Selon le commandant de la PCR, le commissaire principal Roger Kanga, le conducteur d’une moto qui transportait à son bord la victime avec son sac de braise a cogné par le derrière, une voiture qui voulait faire une marche arrière.

Ayant perdu le contrôle de son engin, le conducteur de la moto et sa passagère se sont renversés sur la chaussée avant d’être taponnés par un camion-remorque appartenant à une firme angolaise en provenance de Cabinda.

Le chauffeur du véhicule qui roulait dans le sens contraire et malgré les efforts fournis pour éviter le pire, il est allé terminer sa course sur la moto blessant grièvement les deux personnes.

Acheminés tous deux en urgence au centre de santé de référence de Kinzau-Mvuete, Ndulu Mubaya Véronique, la quarantaine révolue, n’a pas survécu à ses blessures tandis que Jonathan, le chauffeur de la moto, s’en est sorti avec des blessures néanmoins sa vie n’est pas en danger.

Le numéro un de la PCR Seke-Banza déplore l’excès de vitesse et le non-respect du code de la route de la part des certains conducteurs des motos communément appelés “bana wewa”.

« Très souvent, je constate que les conducteurs des motos de ma juridiction n’ont pas la connaissance du code de la route, ce qui est à la base des différents accidents que nous enregistrons sur nos routes. J’envisage organiser en collaboration avec les responsables de l’association des motocyclistes de Seke-Banza, des séances de recyclage pour réduire tant soit peu ces accidents », lance-t-il.

Pendant ce temps, le corps sans vie de la victime habitant la cité de Kinzau-Mvuete et qui voulait se rendre à Boma où elle devrait prendre part à une fête de mariage est placé à la morgue de la croix -rouge de Kinzau-Mvuete. Les enquêtes sont ouvertes pour connaître les causes réelles de cet accident.

Timothée Muela

Articles similaires

Politique de confidentialitéPolitique relative aux Cookies