Radio

Au Kongo Central, l’Assemblée citoyenne prête à présenter les désidératas de la population auprès des autorités

Les membres de la société civile réunis au sein de l’Assemblée provinciale citoyenne du Kongo Central ont mis sur pied deux commissions temporaires pour identifier et rédiger un cahier des charges comprenant les désidératas de la population. C’était au cours de la quatrième plénière tenue ce samedi 06 juillet à Matadi, chef-lieu de la province du Kongo Central.

L’objectif est de présenter auprès des autorités de la province les differents problèmes qui rongent le vécu quotidien de la population. A travers ses deux commissions dont l’une sera chargée de rédiger un cahier des charges et l’autre chargée de constituer un planing des rencontres avec les autorités, cet organe de la société civile s’implique pour réaliser l’une de ses missions de rester toujours au côté de la population.

Devant ses pairs de la Lukaya, Cataractes et Bas-Fleuve, le Président Dieu Lelo, qui a dirigé ladite plénière, a appelé ses pairs à la responsabilité. Que l’Assemblée provinciale citoyenne ne soit pas indifférente face à la situation sociopolitique que traverse la République Démocratique du Congo en général et la province du Kongo Central en particulier.

Pour Dieu Lelo, la population reste souveraine étant donné qu’elle délègue une partie de son pouvoir à quelques concitoyens pour leur représenter.

« La première commission a la mission d’élaborer un cahier des charges contenant des propositions ayant trait aux désidératas de la population qui seront présentés aux autorités et la seconde est chargée de planifier un agenda nous permettant d’être en contact avec les autorités locales », a expliqué Dieu Lelo.

Signalons que la première commission sera composée de cinq et la seconde de six membres. Elles ont chacune trois jours pour présenter un rapport final au bureau de l’assemblée provinciale citoyenne.

Fabrice Manzambi

Articles similaires

Politique de confidentialité Politique relative aux Cookies